En tant que référenceur, vous savez certainement que le référencement naturel est essentiel pour optimiser votre site afin d’améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherches. Tout propriétaire de blog ou de site internet a pour objectif de se positionner sur les premières pages des résultats de recherche dans les SERP (Search Engine Results Pages).

Pour mieux se classer sur Google, il existe plusieurs techniques à utiliser afin que votre page ou site web soit simple à référencer. Voici une liste des 5 erreurs de référencement capitales que les blogueurs font pour que vous puissiez les éviter.

Ne pas structurer le site

Quel que soit le nombre de pages ou d’articles que comprend votre site, vous devez bien soigner sa structure. Les cocons sémantiques ainsi que les siloing ne sont donc pas à négliger.

Veuillez toujours ajouter des liens vers des articles existants lorsque vous créez un nouveau contenu. Il ne s’agit pas de réunir plusieurs liens sans raison, mais d’apporter une information détaillée et pertinente.

Faire un maillage interne est aussi important pour que Google puisse comprendre facilement la thématique de votre site afin de remonter son classement dans les résultats.

Enfin, n’oubliez pas d’inspecter minutieusement vos liens pour vous assurer de leur bon fonctionnement.

Ne pas faire vivre son contenu

Ajouter un contenu de qualité est important pour plaire aux moteurs de recherche. Pourtant, pour un référencement naturel optimal, cette méthode ne produit pas l’effet escompté. C’est pour cela qu’il faut mettre à jour les articles déjà publiés pour qu’ils soient hautement enrichis.

Cela n’exige pas une réécriture totale, sauf si à la relecture ils sont incompréhensibles. Mais si ce n’est pas le cas, il suffit juste de les compléter ou de modifier un ou deux paragraphes. Comme Google enregistre plus d’un milliard de sites, faire une vérification est essentiel pour évaluer la pertinence et l’originalité de vos pages. Cela constitue un atout dont il ne faut pas se priver.

Dans ce cas, pour être accepté par Google, il ne faut pas que les contenus soient dupliqués et les mots clés ne soient pas répétitifs. 

En fin de compte, oubliez le splog qui consiste à produire automatiquement des articles grâce à des programmes informatiques, mais aussi le cloaking, utile pour créer des contenus pour l’internaute et pour les SERPs. Ce sont deux techniques honnies par Google.

Oublier l’utilisateur

Pour soigner votre image, le réseau social Google a pour but de satisfaire les besoins et requêtes des internautes. Certainement, ses robots ne sont pas capables d’enquêter ses derniers pour connaître leur opinion sur votre site. Mais il existe d’autres outils mis à votre disposition pour estimer les métriques des internautes. Basés sur l’expérience, ces derniers permettent d’analyser l’expérience des utilisateurs pendant la navigation.

Sur une demande spécifique, Google va ainsi prendre en compte :

  • Le nombre de personnes qui ont cliqué sur votre lien : ce qui va indiquer l’accord entre la méta-description du site et la requête.
  • Le temps de chargement de la page et de toutes ses ressources : en moyenne, les internautes abandonnent les sites dont l’actualisation prend quelques secondes.
  • La durée de consultation : si une grande majorité d’usagers a pressé sur le bouton précédent au moins d’une seconde après leur navigation sur votre page, cela signifie qu’ils ont été déçus quant au résultat de leur requête.
  • Le scroll des pages et bien d’autres.

Si la navigation est parfaite et les attentes sont bien remplies, Google l’enregistre et favorise les sites qui répondent à ces critères. Dans le cas contraire, il va privilégier l’exclusion de ce dernier.

En somme, il faut bien travailler sur l’ergonomie de votre site web ainsi que son contenu pour éviter toute ambiguïté.

Considérer le référencement comme une fin en soi

Il est à préciser que le SEO est un outil performant, mais non un objectif. De ce fait, la création des liens et l’obtention des partages sur des réseaux sociaux ne suffisent pas. Veuillez toujours considérer votre site comme une marque et le traiter comme tel afin de profiter de tous les avantages qu’il procure :

  • La récupération des e-mails des internautes pour les amener à revenir sur votre site via des outils gratuits comme Hellobar.
  • La possibilité de s’abonner aux personnes qui viennent en un clic sur votre site.
  • L’envoi des notifications avec des applications comme Suscriber et plus.

Omettre la version mobile

Depuis mars 2018, Google considère la version mobile des sites web comme le format classique. Cela affirme que si votre site internet ou page ne s’adapte pas à cette version, il va disparaître peu à peu des résultats de recherche.